LIBYAN NEWS AGENCY (lana)

BRAKING NEWS

Des sources bien informées à (Lana) : Il est prévu que la chambre des représentants tiendra aujourd'hui à Tripoli une session parlementaire.

Published On(2021-02-23 11:32:59)

Tripoli,23 Fév.2021 (Lana)- L'agence de presse libyenne (Lana) a appris de sources bien informées qu'une session consultative du Parlement libyen devrait se tenir aujourd'hui, mardi, à l'hôtel de "Bab Al-Bahr" de Tripoli, surtout que plus d'environ (140) députés se trouvent actuellement dans la capitale, y compris les deux adjoints de M. Agila Saleh.

Ces sources n'ont fourni aucune information où réponse aux questions soulevées au sujet de cette session par exemple qui en a fait l’invitation, qui la présidera, quel est son ordre du jour, et les consultations se limiteront-elles à discuter du mécanisme d’accorder de confiance au gouvernement d'unité nationale, où traitera-t-il d'autres questions, y compris de réviser de la présidence du conseil et la modification de code de travail interne de la chambre.

Il est à noter que la chambre des représentants est actuellement soumise à des pressions locales et internationales pour se réunir en séance plénière avec un quorum complet pour accorder au gouvernement que M.Debaiba présentera à la date précisée dans l'accord de Genève, soit le 26 février, dont nous ne sommes séparés que trois jours.

 Au milieu des désaccords entre les représentants sur le lieu de cette session plénière, la présidence du parlement se retrouve dans un positon délicat, soit elle convoque la session et donne confiance au gouvernement d'unité nationale, soit ce gouvernement est renvoyé à la Forum de dialogue politique libyen pour approbation, ce qui mettra le parlement dans une polémique sur la légitimité, et la nécessité de sa survie après avoir perdu ses fonctions.

La plupart des députés tiennent à la nécessité de surmonter les divergences existantes et de tenir une session plénière de la chambre des représentants pour remplir son rôle et approuver le gouvernement et son programme, de peur de le surmonter et de le retirer de la scène politique et perd sa légitimité et ses justifications pour sa survie, mais il y a une minorité militante qui a été habituée à empêcher toute étape de la réunion du parlement, et elle a fait échoué pendant longtemps de se réunis correctement.

.